Le développement de l’Afrique est-il pour demain ?

Parmi les 5 continents qui existent, l’Afrique est considérée comme le moins développé. Ce n’est pas une théorie simplement, car il est évident que c’est le continent le plus en retard sur le développement. De par son histoire et jusqu’aujourd’hui, l’Afrique est toujours contrainte d’écouter les autres et de tendre la main pour évoluer. On se demanderait si l’évolution du continent africain est pour demain ou pour jamais.

Les raisons du retard de l’Afrique sur le monde

Il faut regarder dans l’histoire même du continent pour se rendre compte d’à quel point les Africains ont été diminués. Dignité bafouée, usage de mensonges et crimes contre l’humanité, tel est le résumé en peu de mots de ce que le berceau de l’humanité a subi au fil des siècles. De la traite négrière au colonialisme, de l’ère néocoloniale aux interventions illégales pour piller les richesses de certains pays, le monde n’a cessé de refouler l’idée même de laisser une chance au continent africain de se développer. Le triste exemple que nous avons est le franc CFA. Une monnaie indirectement régie par les occidentaux colonisateurs qui continuent d’oppresser sans l’avouer les présidents africains qui deviennent des marionnettes à leurs mains. Autre cas connu, c’est le Congo. Considéré comme l’un des pays les plus riches en ressources naturelles au monde, le Congo est tout de même resté l’un des pays les plus pauvres et les moins développés. Entre guerres civiles et pillage, le pays n’a jamais su vraiment profiter de ses richesses.

La responsabilité est moitié étrangère, moitié autochtone

Il faut reconnaître que l’Afrique n’a pas toujours été la victime dans son sous-développement, et ce, depuis les débuts. Des rois qui vendaient leur peuple en échange d’objets de pacotille, des chefs d’Etat qui, à la recherche de plus de pouvoir, n’hésitent pas à exercer une pression sur leurs peuples, les populations qui ne se donnent pas les moyens d’arriver à un développement conséquent, une jeunesse qui considère que le bonheur et la réussite ne se trouvent qu’à l’étranger, le manque cruel d’entraide entre les Africains… les accusations contre le peuple africain lui-même sont nombreuses et il faut pouvoir reconnaître que l’Afrique a sa part de responsabilité dans son malheur d’aujourd’hui.

A lire :   Covid 19 ou coronavirus

Le développement, mirage ou projet en pleine expansion ?

Dire que l’Afrique sera développée plus qu’elle ne l’est d’ici 50 ans serait un pari difficile à prendre, mais faisable. Le rythme auquel avance le monde aujourd’hui ne laisse aucun État en marge, la mondialisation atteint tous les niveaux de la chaîne. Toutefois il faudrait déjà une prise de conscience globale ainsi que des têtes fortes qui seront protégées par les Africains. Le peuple africain n’a certainement pas finir de dormir, d’être brimé et de rester derrière, mais son développement finira par prendre même si ce n'est pas pour demain.